Mise au point sur des démarches parfois proches dans la théorie mais si différentes dans la pratique :

Médecine Nouvelle, Biologie Totale et Bio-décodage

par Christian Flèche

Le docteur Hamer initiateur de la Médecine Nouvelle Germanique, définit la maladie, tout comme Freud, comme étant une conversion somatique, une biologisation, une mise en corps d’un conflit non résolu. D’après lui le conflit est biologique et non psychologique ; il est causé par le monde extérieur, c’est-à-dire par un événement précis, ponctuel et dramatique. En conséquence de quoi, pour retrouver la santé, il propose une action sur ce monde extérieur, une solution concrète : divorcer, retrouver du travail, déménager, adopter un enfant, etc. Le docteur Hamer rejette l’allopathie, les psychothérapies, l’hypnose, la biologie totale, le décodage biologique, en fait ce qui ne fait pas partie de son approche.

Le docteur Sabbah, initiateur de la Biologie Totale, s’appuie sur ce modèle théorique (la maladie est la meilleure solution de survie face un événement vécu biologiquement, c’est à dire par les poumons, les yeux, le pancréas, etc.) et y rajoute d’autres grilles comme celles du transgénérationel, les travaux de Marc Fréchet, etc. Une grande part de sa thérapie s’appuie sur la solution concrète (tout comme le docteur Hamer), le dépassement (« voir plus loin que le problème », « prendre du recul », « y a qu’à » …), ou la prise de conscience du conflit qui se trouve à l’origine de la maladie. Que dire d’autre de la biologie totale lorsque déjà il y a le mot total dans son titre ?

Le Bio-décodage, tel que je le propose, s’est inspiré à l’origine des travaux du docteur Hamer, vérifiant certains aspects, remettant en question de nombreux autres. Je considère la notion de conflit biologique à l’origine des maladies comme une hypothèse de travail pertinente, passionnante et souvent utile pour le patient, mais sans cesse à vérifier. Le Bio-décodage n’a pas besoin de certitudes, simplement d’être en relation protectrice et permissive avec le patient ! Il ne s’oppose à aucune autre forme de thérapie et de prise en charge médicale et psychologique. La thérapie proposée n’est ni une solution concrète ni un dépassement mais une forme de thérapie brève s’inspirant du modèle PNL ainsi que des travaux de Milton Erickson

La séquence de mise en maladie est la suivante :
événement extérieur
sensémotionconflit biologiquesymptôme.
La notion de sens c’est-à-dire de croyances est fondamentale et c’est à ce niveau-là qu’intervient le thérapeute afin de permettre de transformer tout ce qui s’ensuit : émotions, conflits et symptômes.

Même si quelques points communs théoriques subsistent dans ces trois approches (le conflit biologique par exemple), les différences, en particulier dans la prise en charge thérapeutique, sont très significatives. Aussi est-il regrettable qu’une confusion dans l’esprit de beaucoup associe ce qui ne peut l’être : le bio-décodage est une approche complémentaire à la médecine, respectueuse et qui se construit dans la relation avec chaque patient.